content.jpeg

 

La filière bois se félicite des récentes annonces des ministres Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon sur les orientations de la réglementation RE2020 en vue de la réduction de l’empreinte carbone du secteur du bâtiment, tout comme ses acteurs se réjouissent du fonds de 200 millions d’euros du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour le Plan de Relance Forêt Bois. La filière forêt-bois salue la cohérence et la détermination du gouvernement, et se mobilise pour concrétiser ces signaux positifs. 

Aucun matériau n’est aussi vertueux que le bois et les matériaux biosourcés pour réduire rapidement et durablement l’empreinte carbone du bâtiment. Alors que les État membres de l’UE se sont engagés, vendredi 11 décembre 2020, à réduire leurs émissions de CO2 d’au moins 55% d’ici 2030, l’accroissement de la quantité de bois et de matériaux biosourcés utilisés dans le bâtiment est une nécessité.

En cohérence avec les politiques publiques nationales, illustrées par le soutien annoncé à la replantation forestière dans le Plan de Relance et l’annonce d’une stratégie d’accompagnement de l’industrialisation de la filière bois, cette dernière présentera son « Plan Ambition Bois 2030 » en début d’année 2021. Ce document stratégique témoignera de sa capacité à répondre à la hausse de l’utilisation des matériaux bois et biosourcés et présentera ses propositions concrètes pour accompagner l’ensemble des acteurs de la construction dans la transition qui s’annonce.

La filière forêt-bois est aujourd’hui la première filière contributrice à l’enjeu historique de réduction des émissions carbone. Enjeu auquel devront faire face plus rapidement tous les secteurs émissifs de gaz à effet de serre. Elle sera demain en mesure d’accompagner pleinement la transition du bâtiment vers la neutralité carbone.

 

(Source: Union Industrielle Constructeurs Bois - 12 2020)

 

PLUS D'ARTICLES...